Comment utiliser l’aromathérapie ?

L’aromathérapie comprend différentes voies d’administration possibles, en fonction de la problématique traitée et des préférences ou contraintes du patient :

  • La Voie Orale

  • La Voie Cutanée ou transcutanée (massage, bain aromatique)

Ces 2 voies permettent de traiter les problèmes d’Infections, douleurs, affections cutanées et situations de stress.

Elles permettent une réponse rapide mais doivent respecter les règles de posologie et de dilution propres à chaque famille aromatique.

  • L’Inhalationdans les cas d’affections ORL ou Stress et émotions (olfactothérapie)

  • La Diffusion, dans les cas de Stress, perte de Tonus, Antisepsie atmosphérique, Répulsif insectes et Douleurs

  • Les Voies rectale, vaginale, auriculaire ou bucco-pharyngée, réservées aux médecins spécialistes.

Contre-indications à l’aromathérapie

L’aromathérapie est issue de la nature mais n’en demeure pas moins dangereuse, de part sa richesse et sa concentration en principes actifs. 

Son utilisation doit respecter certaines précautions d’emploi et tenir compte des risques de toxicité de certaines huiles essentielles.

En effet, certaines huiles sont photosensibilisantes et leur administration ne doit pas être suivie d’une exposition au soleil.
D’autres peuvent avoir des effets dermocaustiques, neurotoxiques, hépatotoxiques ou abortives et leur utilisation doit se faire en toute maîtrise et parfaite connaissance.

De manière générale,

  • L’aromathérapie est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes, pendant le 1er trimestre.

  • Certaines huiles sont également interdites aux bébés et enfants de moins de trois ans et aux personnes souffrant de pathologies telles que l’asthme, l’épilepsie, insuffisance rénale...

  • Par précaution, chez les enfants entre 3 et 12 ans et les personnes âgées, la posologie est divisée par 2.

  • Il est préférable de demander conseil à un professionnel en Aromathérapie avant toute administration d’huile essentielle.